CHIENS PERDUS SANS COLLIER

REALISATION DIALOGUES MUSIQUE DUREE
JEAN DELANNOY JEAN
AURENCHE
PAUL MISRAKI 98 MINUTES 21 OCTOBRE 1955



   
Jean Gabin ....  Le juge Julien Lamy
Robert Dalban ....  Joseph, le funambule
Albert Michel ....  Le voisin
Germaine Michel ....  La dame de la poste
Dora Doll ....  Mme Lecarnoy
Jane Marken ....  La déléguée
Claire Olivier ....  Mme Noël, la secrétaire
Renée Passeur ....  La grand-mère de Francis
Raphaël Patorni ....  Le substitut
Jean d'Yd ....  Le grand-père de Francis
Jean-Jacques Delbo ....  Un joueur de belote
Anne Doat ....  Sylvette
Serge Lecointe ....  Francis Lanoux
Jacques Moulières ....  Gérard Lecarnoy
Jimmy Urbain ....  Alain Robert
Georges Aminel ....  L'avocat
Josette Arno ....  La prostituée
Louis Bugette ....  Un inspecteur
Véronique Deschamps ....  L'assistante sociale
Gérard Fallec ....  Un gosse
Raymond Faure  
Jean Hébey ....  La Cravate
Guy Henry ....  Un inspecteur
Jean-Jacques Lécot  
Robert Party  
Jimmy Perrys  
Gabriele Tinti ....  Marcel, le surveillant
Hélène Tossy  




Le jeune Alain Robert a été placé par l’Assistance Publique chez des fermiers qui le maltraitent. En leur absence, il met malencontreusement le feu à une grange. Effrayé, le gamin s’enfuit à travers la campagne. Au palais de justice, le juge pour enfants, Julien Lamy, interroge Francis Lanoux, qui vit dans un taudis avec ses grands-parents alcooliques. Le juge décide de l’extraire de ce milieu sordide en le confiant au centre d’observation de Terneray. Alain, que la police a trouvé en état de vagabondage, comparaît à son tour devant le juge. Refusant de retourner à la ferme, il sera lui aussi placé à Terneray. Au centre, Alain devient l’ami de Francis, qui le prend sous sa protection, et rêve du retour de ses parents, persuadé que les illustrés qui lui sont adressés chaque semaine, sont envoyés par eux. Le juge Lamy en est, en réalité, l’expéditeur. Sylvette, la petite amie de Francis, se plaint auprès du juge que les lettres écrites à son ami ne lui sont pas remises. Mise en confiance, elle lui avoue être enceinte de Francis. Le juge promet d’intercéder en leur faveur.
Lamy s’intéresse aussi au jeune Gérard Lecarnoix, qui s’évade régulièrement du centre pour retourner chez sa mère, une jolie matelassière qui collectionne les aventures.
Sans nouvelles de Sylvette, Francis s’évade du centre en compagnie d’Alain après avoir dû assommer Marcel, un surveillant. Les deux garçons se séparent afin d’augmenter leur chance de réussite. Alain est vite repris : Lamy lui apprend que ses parents sont morts. Résigné, il accepte son transfert dans un autre centre. Lamy promet de lui rendre fréquemment visite.
Le juge fait surveiller Sylvette par deux policiers en civil. Elle retrouve Francis sur une péniche et, découvrant qu’elle a été suivie, se jette à l’eau pour lui permettre de s’enfuir. Mais il plonge pour la sauver et tous deux se noient.
Affecté par ce drame dont il se sent partiellement coupable, le juge apprend que Gérard est de nouveau en fuite. Il retrouve le garçon sur un fil tendu en l’air en compagnie d’un funambule, nouvel amant de sa mère. Compréhensif, le juge préfère laisser Gérard en liberté.