DEUX HOMMES DANS LA VILLE
REALISATION MUSIQUE DUREE
JOSE GIOVANNI PHILIPPE SARDE 100 MINUTES 25 0CTOBRE 1973

  Jean Gabin ....  Germain Cazeneuve
Alain Delon ....  Gino Strabliggi
Mimsy Farmer ....  Lucie
Victor Lanoux ....  Marcel
Dominique Zardi ....  Un détenu
Jacques Monod ....  Le procureur
Bernard Giraudeau ....  Frédéric Cazeneuve
Michel Bouquet ....  Commissaire Goitreau
Gérard Depardieu ....  Un jeune truand
Bernard Musson ....  Un gardien de prison 
Cécile Vassort ....  Évelyne
Ilaria Occhini ....  Sophie
Guido Alberti ....  Le patron de l'imprimerie
Malka Ribowska ....  L'avocate (as Malka Ribovska)
Christine Fabréga ....  Geneviève
Robert Castel ....  Le voisin de palier
Albert Augier  
Maurice Barrier ....  Le juge d'instruction
Paul Beauvais  
Gabriel Briand  
Pierre Collet  
Jean-Pierre Honoré  
Patrick Lancelot  
Raymond Loyer  
Jacques Marchand  
Armand Mestral ....  Le directeur de la prison
Roland Monod  
Lucie Arnold .
Nicole Desailly 
André Rouyer






Educateur convaincu de sa mission. Germain Cazeneuve obtient la libération anticipée de Gino Strabliggi, condamné dix ans plus tôt pour vol à main armée, à qui il procure un emploi dans une imprimerie de Meaux. L'épouse de Gino. Sophie, est tuée dans un accident de la route à cause de deux chauffards. Cazeneuve propose à son protégé, rejeté par sa belle-famille et interdit de séjour à Paris, de venir le rejoindre à Montpellier, où il est parti vivre ses dernières années avant la retraite. Gino doit faire face à des problèmes de voisinage, notamment avec un certain Vautier, et se présente régulièrement au commissariat. Ainsi retrouve-t-il l'Inspecteur Goitreau, qui l'avait autrefois arrêté et qui lui aussi a pris fonction à Montpellier. Tenace et impassible, considérant tout ancien détenu comme un récidiviste en puissance, le policier dès lors ne relâche plus ni sa pression psychologique ni sa surveillance. Contactant Lucie, nouvelle compagne de Gino, il l'informe du passé de celui-ci et prend ainsi de vitesse Cazeneuve, qui avait accepté de se charger de ces révélations. Là comme à sa sortie de prison, Gino est relancé par Marcel, truand venu insister pour qu'il reprenne du service. Il tient bon dans son refus, mais c'en est assez pour Goitreau qui, le suspectant en outre d'avoir choisi exprès pour amie une employée de banque, le place en garde à vue et fouille chez lui, Gino n'est relâché que contre la promesse écrite de ne plus revoir ses anciens amis du milieu, Cazeneuve ainsi que le commissaire, supérieur de Goitreau, mettent celui-ci en garde contre sa partialité et ses harcèlements : à force de chercher un coupable, on finit par le fabriquer. Après l'arrestation de Marcel et de ses complices, le policier s'acharne une fois de trop sur Lucie, Gino l'étrangle, et signe ainsi sa condamnation à mort.