EN CAS DE MALHEUR

REALISATION SCENARIO DIALOGUES ROMAN MUSIQUE DUREE
CLAUDE AUTANT-LARA  JEAN AURENCHE GEORGES SIMENON RENE CLOEREC  120 MINUTES 17 SEPTEMBRE 1958


Jean Gabin ....  Maître André Gobillot

Brigitte Bardot ....  Yvette Maudet
Edwige Feuillère ....  Viviane Gobillot
Hubert de Lapparent ....  Jeweler's lawyer
Gabrielle Fontan ....  Mrs. Langlois
Albert Rémy ....  Police Captain
Jacques Marin ....  Réceptionniste de l'Hotel Trianon
Albert Michel ....  Eugène, Store Manager
Bernard Musson  
Jean-Pierre Cassel ....  Tompetiste
Claire Nobis  
Franco Interlenghi ....  Mazzetti
Germaine Delbat ....  Dame au procès
Pierre Durou  
Julien Bertheau ....  The Inspector
Nicole Berger ....  Jeanine
Mathilde Casadesus ....  Anna
Suzanne Grey ....  La fleuriste
Clément Harari ....  Un témoin au tribunal
Henri-Jacques Huet ....  Employé de la prefecture
Claude Magnier ....  Gaston
Madeleine Barbulée ....  Bordenave
Jacques Clancy ....  Duret
Annick Allières ....  Noémie
Claude Achard  
René Berthier ....  Un journaliste
Edith Cérou  
Jean Daurand  
Gaëtan Noël  
Julienne Paroli ....  La bijoutière
Françoise Rasquin  
Roger Saget ....  Le patron de l'Hotel du Midi
Georges Seey ....  Le bijoutier
Madeleine Suffel ....  La concierge d'Yvette
Daniela Bianchi .




En avril 1957 à Paris. Yvette Maudet cambriole une petite bijouterie avec sa copine Noémie. Le hold-up échoue. Elles se sauvent non sans avoir assommé la bijoutière. Yvette se présente chez Maître André Gobillot afin de lui demander de la défendre et lui propose ses charmes pour tout paiement. Au prix d'un faux témoignage il obtient l'acquittement des inculpées mais l'Avocat de la bijoutière décide d'en appeler au Conseil de l'Ordre. Viviane, l'épouse de Gobillot, qui a compris les vraies raisons de son mari le conduit ellemême à la porte de l'hôtel où loge Yvette. Gobillot l'installe peu après dans un appartement où elle reçoit à son insu son amant de coeur, Mazetti, qui supporte si mal cette situation qu'un jour il saccage les toilettes payées par l'avocat. Pour l'arracher à Mazetti, Gobillot lui loue un hôtel particulier. L'avocat ne vit que pour sa passion mais sa situation est des plus mauvaises devant le Conseil de l'Ordre de plus sa femme se retourne contre lui. Avant de partir pour Mégève, Yvette revoit Mazetti et lui annonce son désir de rompre définitivement avec lui. Celui-ci la poignarde. L'avocat qui l'a fait rechercher par la police la retrouve, morte, dans la mansarde de son amant.