LE TATOUE

REALISATION SCENARIO DIALOGUES   MUSIQUE DUREE
  DENYS DE LA PATELLIÈRE  ALPHONSE BOUDARD PASCAL JARDIN GEORGES GARVARENTZ 90 MINUTES 18 SEPTEMBRE 1968

       Jean Gabin ....  Legrain
Louis de Funès ....  Félicien Mézeray
Paul Mercey ....  Pellot
Yves Barsacq ....  Postier
Pierre Tornade ....  Gendarme
Jean-Pierre Darras ....  Lucien
Dominique Davray ....  Suzanne Mézeray
Jacques Richard  
Henri Virlojeux ....  Dubois, le percepteur
Joe Warfield ....  Larsen
Donald J. von Kurtz ....  Smith
Lyne Chardonnet ....  Valérie Mézeray
Ibrahim Seck ....  Butler
Michel Barbet  
Pierre Guéant ....  Richard Mézeray
Patrick Préjean  
Pierre Maguelon ....  Detective #2 (as Maurice Maguelon)
Michel Tureau  
Jackie Blanchot  
Jack Berard  
Pierre Mirat  
Renate Birgo  
Danielle Durou  
Micheline Luccioni  
Hubert Deschamps ....  Le professeur Mortemont
Bernard Mongourdin  
Jean-Paul Sentier  
Max-Jean Fournel  
Iska Khan ....  Instituteur Boxing
Pierre Repp ....  Paysan avec Boeuf






Félicien Mézeray, marchand de tableaux richissime rencontre chez le peintre Dubois, un ancien légionnaire du nom de Legrain, venu se faire portraiturer, et qui porte sur le dos un magnifique tatouage de Modigliani. Malgré le refus de Legrain de "vendre sa peau ", Mézeray négocie aussitôt le tatouage à deux collectionneurs américains, Smith et Larsen. Il lui faut maintenant obtenir la signature de Legrain, lequel, stupéfié par le fol acharnement de Mézeray, finit par accepter le marché à condition qu'il restaure sa maison de campagne de fond en comble. S'ensuivent deux jours de trajet dans un tacot de 1931 pour gagner cette résidence secondaire, sise en plein Périgord Noir, et qui n'est autre que le château de Montignac, gigantesque construction largement ruinée. Legrain en est le dernier comte, engagé à la Légion sous le nom de jeune fille de sa mère. Sans tarder, Mézeray engage Pelot. l'entrepreneur du village, pour qu'il commence les travaux sur-le-champ et ce en dépit du mariage de sa fille. Par ailleurs, Mézeray, jusquelà uniquement préoccupé par ses affaires, prend goût à la vie de château : course-poursuites de pillards à la mitraillette, exercice - enfin pas plus qu'il n'en faut ! - et bonne chère. La signature enfin obtenue - malgré des quiproquos causés par les Américains, inquiets de la tournure des événements, et qui envoient des détectives aux trousses de Legrain - le tatouage est finalement vendu en viager au musée de Boston, et les deux hommes deviennent les meilleurs amis du monde. Quand une délégation ministérielle vient féliciter leur entreprise de restauration du patrimoine, ils prendront un grand plaisir à précipiter un à un, les visiteurs, au fond des oubliettes !