LE TUNNEL

REALISATION ROMAN DIALOGUE MUSIQUE DUREE
CURTIS BERNHARDT BERNARD KELLERMANN  ALEXANDRE ARNOUX  WALTER GRONOSTAY  73 MINUTES 29 NOVEMBRE 1933



Jean Gabin ....  Mac Allan
Madeleine Renaud ....  Mary
Robert Le Vigan ....  Brooce
Raymonde Allain ....  Ethel Lloyd
Alexandre Arnoux  
André Bertic ....  Gordon
William Burke  
Gustaf Gründgens ....  Woolf
Pierre Nay ....  Hobby
André Nox ....  Lloyd
Philippe Richard ....  Harryman
Trévoux  
Henri Valbel  
Edmond Van Daële ....  Le contremaître
Victor Vina ....  L'orateur


À New York, devant un groupe de financiers, l'ingénieur Mac Allan expose son plan de tunnel sous l'Atlantique pour relier les États-Unis à la France. Lloyd, un banquier influent, y souscrit d'enthousiasme et le groupe accepte de soutenir l'entreprise. Un syndicat du Tunnel Atlantique est créé, présidé par Woolf qui joue, en bourse, contre les valeurs de navigation maritime. En trois ans, les travaux depuis Long Island ont avancé de 500 kilomètres. Mary, l'épouse de Mac Allan, se console de l'absence de son mari en compagnie de Hobby, un ami fidèle du couple. Mac Allan décide de prendre un congé pour rejoindre sa femme, mais l'annonce d'une grave infiltration d'eau dans la galerie B9 du tunnel l'oblige à regagner précipitamment le chantier. Devant la catastrophe, un orateur pousse les ouvriers à se mettre en grève. Mac Allan parvient à retourner l'opinion en sa faveur et les travaux de secours sont entrepris. Or, Woolf, croyant la situation perdue, a spéculé contre le tunnel avec l'argent du syndicat. Mac Allan a une vive altercation avec lui et menace de le faire arrêter. Woolf, au bord de la ruine, s'assure du concours d'un ouvrier félon, Brooce, pour saboter le chantier. Mac Allan réussit à le confondre, mais le mécanisme d'horlogerie posé par Brooce déclenche une explosion. Mac Allan est pris sous les décombres. Mary, folle d'angoisse à l'annonce de la catastrophe, se précipite vers un train de secours pour rejoindre son mari et se fait écraser. Mac Allan, rescapé, veut tout abandonner. Hobby lui remonte le moral et lui conseille de reprendre la lutte. Cependant, Woolf, sur le point d'être arrêté, s'est suicidé. Quelques années plus tard, Mac Allan, dont les cheveux ont blanchi, assiste, avec tous les travailleurs qui l'ont soutenu, à la jonction du tronçon américain et de la partie percée depuis l'Europe. Le tunnel est terminé.