MARTIN ROUMAGNAC

REALISATION ASSISTANT MUSIQUE DUREE
GEORGES LACOMBE RAYMOND
LAMY
GIOVANNI
FUSCO
108 MINUTES 18 DECEMBRE 1946



   
Marlene Dietrich ....  Blanche Ferrand
Jean Gabin ....  Martin Roumagnac
Georges Bever ....  Un joueur de belote (as Bever)
Paul Faivre ....  L'acheteur
Daniel Gélin ....  Le surveillant/The lover
Colette Régis ....  Mme Rimbaut
Marcel Pérès ....  Paulo (as Perez)
Camille Guérini ....  Le gardien
René Hell .
Henri Poupon ....  Gargame
Lucien Nat ....  Rimbaut
Paul Amiot ....  Le président du tribunal
Marcelle Hainia ....  Mme Sergent
Jean d'Yd ....  L'oncle/Blanche's Uncle
Jean Heuzé ....  Le procureur
Charles Lemontier ....  Bonnemain
Frouhins ....  Un ouvier (as Eugène Frouhens)
Jean Darcante ....  L'avocat/The lawyer
Julien Maffre ....  Un ouvrier (as Maffre)
Albert Montigny  
Philippe Olive ....  Le maître d'hôtel
Cadet Rivers ....  Un joueur de belote
Maurice Salabert ....  Un ouvrier
Margo Lion ....  Jeanne Roumagnac/Martin's Sister
Marcel Herrand ....  M. de Laubry/Consul
Marcel André ....  Judge 
Michel Ardan ....  Le conservateur 
Mercédès Brare .
Marguerite De Morlaye .
Maurice Dorléac .
Colette Georges .
Jean Gosselin .
Robert Le Ray .
Palmyre Levasseur .
Albert Lyjo .
Jane Maguenat .
Frédéric Mariotti ....  Un ouvrier 
René Marjac .
Renée Thorel 
Jean Vilmont


Blanche Ferrand, une aventurière d’origine australienne, vit en exil au fin fond de la province française avec son oncle, qui tient un magasin de graineterie. Elle espère épouser un riche consul, M. de Laubry, dont la femme est gravement malade. Elle rencontre un entrepreneur de maçonnerie, Martin Roumagnac, qui tombe éperdument amoureux d’elle. Il lui construit une somptueuse maison de campagne pour abriter leur idylle. Leur liaison dure jusqu’à la mort de la femme du consul. Celui-ci, qui a fermé les yeux jusqu’à présent sur les amours de Blanche, met la jeune femme en demeure de rompre avec Martin. Cependant, les affaires de ce dernier périclitent. Persuadé que sa maîtresse est décidée à le quitter, il l’étrangle et met le feu à la villa qu’il avait fait aménager pour elle. Au cours du procès qui s’ensuit, Martin découvre qu’elle n’avait cessé de l’aimer et se laisse aller au désespoir, ce qui ne manque pas d’impressionner les jurés en sa faveur.....