RUE DES PRAIRIES

REALISATION DIALOGUES PHOTO MUSIQUE DUREE
DENYS DE LA
PATELLIERE
MICHEL
AUDIARD
LOUIS
PAGE
GEORGES
VAN PARYS
90 MINUTES 21 OCTOBRE 1959


Jean Gabin ....  Henri Neveux

Marie-José Nat ....  Odette Neveux
Claude Brasseur ....  Louis Neveux
Roger Dumas ....  Fernand Neveux
Renée Faure ....  Me Surville
Louis Seigner ....  Le procureur
Jacques Monod ....  Le président
Gaby Basset ....  Mme Gildas
Léon Zitrone ....  Himself/En personne
Guy Decomble ....  Le père de Paul
Pierre Vernier ....  Un inspecteur
Albert Dinan ....  Le barman de Montfort l'Amaury
Alfred Adam ....  Loutrel, le manager
Gabriel Gobin ....  Dubourg
Paul Frankeur ....  Ernest
Charles Bouillaud ....  Le vendeur de journaux 
Henri Coutet ....  Un employé au rapatriement
Jacques Marin 
Paul Mercey ....  Un copain de bistrot
Bernard Musson ....  Émile, le garçon du bar des Innocents
Pierre Leproux ....  M. Gildas

Jacques Hilling ....  Le patron de l'hôtel Stella
René Havard ....  Le photographe
France Asselin ....  Mme Dubourg
Raymond Marcillac ....  Himself/En personne
Denise Kerny  
Dominique Page ....  Josette
François Chaumette ....  Le directeur de l'école
Monique Mourroux  
Robert Lombard ....  Un inspecteur
Dominique Rozan  
Dany Jacquet  
Pierre Vielhescaze  (as Pierre Viel Hescaze)
Max Montavon ....  Un prisonnier
Pascal Mazzotti ....  Max, le valet de chambre (as Pascal Mazotti)
Marcel Klemens  
Max Amyl  
Bernard Dhéran ....  Le juge d'instruction
Roger Tréville ....  M. Pédrell
Jenny Doria 
Pierre Dudan 
Émile Genevois ....  Un prisonnier 
Marcel Loche ....  Un consommateur 
Julien Maffre ....  Le garde-champêtre 
Marie Mergey ....  La crémière 
Sady Rebbot ....  Un copain de Fernand 
Emile Riandreys ....  Un prisonnier 
René Worms 


Henri Neveu a dû élever seul trois enfants : Louis dit Loulou, Odette et le petit dernier Fernand, trouvé à son retour de captivité après la mort de sa femme. Ouvrier, Henri fait tout ce qu'il peut pour bien éduquer sa famille, mais Fernand peu doué pour l'école lui pose des problèmes. En revanche les ainés se débrouillent rapidement. Loulou, passionné de cyclisme, est devenu professionnel. Il écoute les louches propositions de son manager et souligne volontiers que son père l'a longtemps contrarié. Odette, vendeuse, puis cover-girl, entretient une liaison avec un monsieur riche et marié. Tous deux rayent de leurs souvenirs d'enfance la rue des Prairies. Henri n'a plus que Fernand. Rêvant que celui-ci soit un jour contremaître il le met en pension. Le garçon excédé s'enfuit de l'établissement, n'ose rentrer chez son père et, naïvement, suit une prostituée dans sa chambre où la police vient le cueillir. L'affaire doit passer devant le tribunal des mineurs et une avocate mondaine, amie du protecteur d'Odette, va défendre Fernand. Maître Surville a son plan : pour attendrir le tribunal, les enfants n'ont qu'à parler des mauvais traitements subis et de l'incompréhension à laquelle ils se heurtèrent. Ainsi la garde du jeune délinquant sera-t-elle retirée à Henri. Celui-ci écoeuré va perdre la partie, mais dans son box Fernand réagit avec violence. Il n'est peut-être pas le fils d'Henri Neveu, mais ce père qui l'a élevé et aimé, lui aussi l'aime et l'admire. C'est près de lui qu'il veut rester. Le juge devine beaucoup de choses : Henri et Fernand repartent main dans la main.