La défensive
Mots:199  Intro:0 sec  Durée:3.03  Année:1997


Je t'aime, tu m'aimes : tout va très bien.
Plus de vingt ans main dans la main,
Mais derrière ce bonheur qui tient,
Je vais te dire c'qui nous arrive :
On s'habitue et ça m'ennuie.
Au bout du lit, il y a ton corps.
Moi j'ai un livre et toi tu dors.
J'allume une cigarette encore.
Je te sens sur la défensive.
On n'se parle plus et ça m'ennuie.
Tes yeux sont ouverts dans le noir.
Je n'sais plus où va ton regard.
On te croirait sur le départ,
Cette envie de voir l'autre rive.
Peut-être que c'est moi qui t'ennuie.
Tu joues très bien l'indifférence.
Tu ne me dis pas ta souffrance.
Fais-moi la guerre, pas le silence.
Je te sens sur la défensive.
Dis-moi où j'en suis dans ta vie.
Sommes-nous heureux ?
Question fatale.
Bien sûr que non nous sommes heureux.
Tu sais très bien qu'à la finale,
On vit ensemble mais plus à deux.
C'était si fort, la première fois.
Quel nom portait ce jardin-là ?
Tu t'souviens pas d'la première fois ?
Si l'on tentait la récidive ?
On oublie tout et ça m'ennuie.
Pourquoi me viennent ces idées-là ?
Je t'aime, tu m'aimes : ça va de soi,
Autrement nous n'serions plus là.
Je vais te dire c'qui nous arrive :
On n'se voit plus et ça m'ennuie.
Au bout du lit, il y a ton corps.
Je ferme le livre et toi tu dors.
Je prends ta main, je t'aime encore.
Ne sois plus sur la défensive.
Si l'on rejouait la première nuit,
Si l'on rejouait la première nuit ?



(Jacques Revaux/Michel Sardou et Jean-Loup Dabadie)