Le véteran
Mots:160  Intro:0 sec  Durée:4.23  Année:1990
Concert: 91


La seule musique qu'il porte en lui,
C'est Yesterday, c'est Let it be.
Il a raison : ça tourne encore,
Les sanglots profonds des accords.
Cette musique avait un parfum.
Elle lui chantait de vrais regrets,
Lui brisait les reins.

Trois jours d'amour, une longue histoire,
Un rouge à lèvres, un jour de moins.
C'était sorti de sa mémoire.
Ça lui revient.
Une mélodie, les yeux d'une femme,
Les promenades sur l'océan.
Qu'est-ce qui peut faire voyager l'âme
D'un vétéran ?
C'est Yesterday, c'est Let it be,
C'est Yesterday.
Dans ses yeux givrés,
Le bleu délavé,
La douceur d'un jean,
C'est Let it be.
Ses cheveux mêlés
Du blanc argenté
Des disques en platine,
C'est Yesterday.

Des musiciens sortant d'un bar,
Des nuits pour écrire un refrain,
C'était sorti de sa mémoire,
Ça lui revient.
Les pianos lents les musiques noires,
Les slows d'enfer, les mots troublants,
Le seul drapeau le jour de gloire
D'un vétéran,
C'est Yesterday, c'est Let it be,
C'est Yesterday.

Ses yeux amusés
Ont vu s'écouler
Les glaçons en larmes,
C'est Let it be.
Après l'amitié,
Après des années,
Le signal d'alarme
C'est Yesterday.



(Jacques Revaux/Michel Sardou et Didier Barbelivien)