Vol 1103 Libyan Arab Airlines

22 décembre1992
Tripoli
Boeing 727-2L5
Libyan Arab Airlines
157 morts
Le vol 1103 Libyan Arab Airlines est un Boeing 727 avec 10 membres d'équipage et 147 passagers à bord qui s'est désintégré le 22 décembre 1992. L'avion assurait un vol intérieur entre l'aéroport international Benina près de Benghazi et l'aéroport international de Tripoli. À une altitude de 3 500 pieds (1 067 m) au cours de sa phase d'approche de l'aéroport de Tripoli, quelque chose s'est passé résultant en la désintégration de l'avion et la mort de tous les 157 passagers et membres d'équipage. L'explication officielle affirme qu'une collision s'est produite avec un MiG-23 de l'armée de l'air libyenne ; le pilote et l'instructeur du MiG ont été ensuite emprisonnés.
Cet accident, reste, en 2013, le troisième accident le plus meurtrier impliquant un Boeing 727, derrière le vol 58 All Nippon Airways et le vol 940 Mexicana. Il est également l'accident aérien le plus meurtrier qu'ait connu la Libye.
Vingt ans plus tard, après la chute de Mouammar Kadhafi, Abdel Majid Tayari, l'instructeur du MiG, conteste la version officielle des événements, affirmant que le vol 1103 a été délibérément abattu, car il aurait vu que la queue de l'appareil se détachait, avant que son MiG ait été touché pour une raison inconnue et ait été forcé de s'éjecter avec son pilote. Ali Aujali, qui a servi en tant que diplomate libyen à la fois sous Kadhafi et sous le Conseil national de transition, affirme que Kadhafi avait ordonné la destruction du vol pour démontrer les effets négatifs des sanctions internationales imposées à la Libye à la suite de l'attentat du vol 103 Pan Am. Selon Aujali, Kadhafi aurait fait placé à l'origine une bombe avec une minuterie dans l'avion, mais n'ayant pas explosé, il aurait ordonné la destruction de l'avion .