Vol 1862 EL AL

4 octobre 1992
Bijlmermeer
Boeing 747-258 F
EL AL
43 morts

Le 4 octobre 1992, le vol 1862 de la compagnie aérienne nationale israélienne El Al s'écrase dans le quartier de Bijlmermeer à Amsterdam.
Le vol 1862, assuré par un Boeing 747 cargo d'un poids de 338 tonnes, décolle de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol à 18 heures. Quelques minutes après le décollage, l'avion fait un violent roulis sur la droite. Le commandant réussit à maintenir l'avion en vol pendant huit minutes. Il demande un retour d'urgence à l'aéroport. Quelques minutes avant d'atterrir, le roulis recommence et l'avion passe la barre des 90° et décroche. Il s'écrase sur un quartier résidentiel dans la banlieue d'Amsterdam, faisant 43 victimes dont 39 au sol.
Quatre ferrures d'attache assurent l'arrimage du moteur sous l'aile chacune d'elle est munie d'un goujon d'acier creux de 14 cm appelée axe fusible conçue pour céder dans des circonstances particulières.
La cause principale de l'accident est la fatigue du métal qui a fait céder la partie supérieure de l'une de ses attaches, faisant chuter ce moteur, et qui a entraîné l'autre moteur de la même aile dans sa chute et emportant un morceau de la partie avant de l'aile. En relevant le nez, la portance diminua sur l'aile endommagée, le faisant décrocher avant de s'écraser sur une barre d'immeubles de 10 étages.
L'enquête menée par le groupe d'experts, dirigé par Frans Erhart, a montré que l'avion n'aurait pas pu atterrir. La compagnie El Al est condamnée devant un tribunal néerlandais, les appartements reconstruits. Cet accident est considéré comme le plus grave de l'histoire aéronautique des Pays-Bas.
En sus de cela, le vol venait de l'aéroport de JFK de New York et faisait escale à Amsterdam. Alors que les Israéliens avaient déclaré transporter des fruits, il fut découvert sur le site du crash qu'étaient également présents en soutes des gaz composants des armes chimiques. Alors que la santé des habitants du quartier était menacée, cela créa de graves tensions entre Israël et le reste du monde.