Vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya

13 octobre 1972
El Tiburcio
Fairchild FH-227D
Fuerza Aérea Uruguaya
29 morts
Le vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya, également appelé drame de la cordillère des Andes, était un vol assurant la liaison entre Montevideo en Uruguay et Santiago au Chili. Le 13 octobre 1972, l'appareil, un Fairchild FH-227 de la Force aérienne uruguayenne, s'écrase dans la cordillère des Andes dans le département argentin de Malargüe. Sur les 45 passagers et membres d'équipage, 12 meurent lors de l'écrasement et 17 de leurs blessures dans les jours qui suivent. Ayant appris grâce à une radio que les recherches avaient été abandonnées et isolés sans nourriture à 3 600 m d'altitude dans des conditions climatiques difficiles, les survivants se résolvent à manger les corps des morts, préservés par le froid. Le 22 décembre, plus de deux mois après l'accident, les secours récupérèrent finalement les 16 survivants après que deux d'entre eux, Fernando Parrado et Roberto Canessa, sont parvenus, au terme d'un périple de dix jours, à rejoindre la civilisation et à avertir le huaso Sergio Catalán.