Vol 800 TWA

17 juillet 1996
Atlantique
Boeing 747-131
TWA
230 morts
Le Boeing 747-131 du vol TWA 800 au départ de New York JFK et à destination de Rome Fiumicino, via Paris Charles-de-Gaulle, explosa en plein vol au large de l'île de Long Island, le 17 juillet 1996 à 20:31:19 heure locale, 12 minutes après son décollage. Aucune des 230 personnes à bord n'a survécu (4 navigants, 14 employés de cabine et 212 passagers).
L'enquête officielle fut menée conjointement par le NTSB (l'équivalent américain du Bureau d'enquêtes et d'analyses français ou du Bureau de la sécurité des transports canadien) et par le FBI, sous la direction de James K. Kallstrom, chef du bureau du FBI de New York, dès le jour de l'accident. L'intervention du FBI se justifiait car les premières hypothèses et les premiers témoignages laissaient penser à un acte terroriste, au moment où allaient débuter sur le sol américain les Jeux olympiques d'Atlanta.
Après 4 ans d'enquête, ce dernier conclut, le 23 août 2000, que l'accident est probablement dû à l'explosion du réservoir central de carburant du Boeing 747. Cette explosion résulterait de la formation d'une atmosphère explosive air/kérosène à l'intérieur de ce réservoir, atmosphère qui se serait enflammée et aurait explosé, amenant la destruction de la carlingue centrale de l'appareil. La cause de cette inflammation du réservoir n'a pu être déterminée avec certitude, mais la plus probable est la création d'un court-circuit externe au réservoir qui a provoqué une intensité excessive sur le câble électrique menant à la jauge de carburant à l'intérieur du réservoir central.