Vol 93 United Airlines

11 septembre 2001
Shanksville
Boeing 757-222
United Airlines
44 morts
Le vol 93 United Airlines est un des avions détournés lors des attentats du 11 septembre 2001. Il s'est écrasé sans faire d'autres victimes que les passagers et les membres de l'équipage.
Le 11 septembre 2001, le vol 93 effectue, avec un avion de type Boeing 757-200, la liaison entre l'aéroport international Newark Liberty (New Jersey) et San Francisco (Californie) aux États-Unis.
Il décolle à 8 h 42 avec 41 minutes de retard, à cause du trafic matinal assez élevé. Il s'agit d'un problème de routine fréquent pour un tel vol. L'avion cesse de répondre à la radio à 9 h 27, coupe son transpondeur et sort de sa route à 9 h 30. Certains passagers utilisent les téléphones de bord pour prévenir que leur avion a été détourné et sont alors informés du détournement des avions lancés contre le World Trade Center. Devinant qu'ils risquent le même sort, les passagers décident de s'attaquer aux pirates de l'air. Selon la commission d'enquête, les terroristes provoquent alors un crash pour empêcher la prise de contrôle par les passagers1. L'avion s'écrase sur le territoire de la commune de Shanksville au sud de Pittsburgh, en Pennsylvanie, à une distance d'environ 170 km de la capitale vers laquelle il se dirigeait (11 minutes de vol à 850 km/h). Les interrogatoires de Khalid Cheikh Mohammed ont amené les autorités américaines à affirmer que la cible était le Capitole.
L'avion transportait trente-sept passagers (les quatre terroristes compris), cinq personnels navigant commercial et deux pilotes. Il n'y eut aucun survivant.