Ma première femme, ma femme
Mots:162  Intro:29 sec  Durée:4.15  Année:1994
Concert: 95



J'aimerais qu'un matin ou un jour,
Sans revenir sur nos amours,
Elle se laisse aller à son tour
Au jeu d'une amitié fragile.

Ça se pass'ra ou mal ou bien
Et dans le lieu qui lui convient.
Au pire on se verra pour rien,
Nous ferons un geste inutile.

J'ai bien peur de l'avoir perdue
Au pire moment que j'ai connu,
Celui du temps de mes débuts,
Au seuil des années difficiles.

Parc'que j'avais la tête ailleurs,
Vouloir la gloire et le bonheur,
Tout ce qui s'attache au vainqueur,
Au prix d'offenses indélébiles.

J'ai beau refaire
Et redéfaire ma vie,
J'appelle toujours
Ma première femme
Ma femme.
Peut-être bien
Qu'elle aussi s'en souvient.
J'appelle toujours
Ma première femme
Ma femme.

Au fond de moi, je m'étais dit :
"Quand les enfants auront grandi,
Tout se confondra dans l'oubli.
Le temps nous rendra moins hostiles."

Avec le passé, les regrets.
La plaie ne se ferme jamais.
Il y a des soirs où je me hais
Mais je me connais versatile.

J'ai beau refaire
Et redéfaire ma vie,
J'appelle toujours
Ma première femme
Ma femme.
Peut-être bien
Qu'elle aussi s'en souvient.
J'appelle toujours
Ma première femme
Ma femme.


(Jean-Pierre Bourtayre/Michel Sardou)