Acro



Elle m’offre des pulls en laine grise

Des stylos de nacre bleu nuit    
J’ai contre mon cœur un gri-gri
Souvenir ovale d’une sieste exquise

Souvent je touche au fond d’mes poches
Tous ces objets, ces bouts d’amour
Ca tourbillonne et ça ricoche
 Sur les rebords de mon cœur lourd

Sans mal je peux l’imaginer
Dans l’allée froide d’un marché
Acheter de bons  gâteaux sucrés
En pensant aux baisers volés

Elle est si loin, j’ai des photos
Comme des trophées je les protège
Elles sont marquées d’une phrase au dos
Que je récite comme un arpège

Je l’aime depuis hier à peine
On dirait que ça fait mille ans
Elle est ma muse, elle est ma reine
Ma belle divine, mon océan

Des fois c’est vrai elle me trouve nul
Et couvre mon cou de bisous
Elle craint  cet amour qui la brûle
Alors que mezigue, pas du tout.

Christian Goutte