Amant....s



Des fois la vie danse autrement

Même si on n’y croyait plus
On reçoit cadeaux et diamants
Un coup de tonnerre absolu
Ma vie serait un paradis

Et durerait trois fois mille ans
Comme un bonheur qui irradie
Les tempes du vieil adolescent

C’était l'printemps j'allais pas bien

Tous les détours me convenaient
Egarée au milieu des miens
J' avais oublié qui j’étais
Alors ses mots m’ont envouté

Avec le gout de l’interdit
Petit à petit j'ai aimé
Et là je me suis étourdi

Rien ne me déplaisait chez elle

Tout était doux, tendre câline
Elle promettait, elle était belle
Tous ces projets que l’on devine
Comme un fantôme, elle me hantait

On se voyait un peu partout
Et cet amour que l’on faisait
Ressemblait bien à l’amour fou

C’était génial mais dangereux

Je suis passé si près du drame
Sait-on vraiment ce que l’on veut ?
J’ai cru avoir perdu mon âme
On veut faire cesser le jeu

De quelle manière peut-on le dire ?
De quelle façon dit-on adieu ?
Sans rien casser, sans rien détruire .

Je suis nu comme un enfant

Qu’auraient perdu ses illusions
Entouré de milliers d’amants
Qui ont d'l’amour à profusion
Je suis si mort si tu savais

En sachant que tu n’y peux rien
J’étais surement trop imparfait
Pour que tu unisses ton cœur au mien

Je ne sais plus trop qui aimer

L’ami, l’amant, le mari
Avec qui pourrais-je partager
Ce qui reste de ma vie
Avec quel regard mes deux enfants

Un jour ou l’autre me jugeront ?
Ai-je un peu trahi mes parents
Dans ce passé qui me fait front ?

Christian Goutte