A trop aimer


A trop aimer, à trop savoir
A trop rêver, à trop vouloir
En vouloir mille plutôt qu’une
Vouloir le soir et puis la lune
J’en ai eu trop je le sais bien
Bien trop d’histoires, trop de chagrins
Trop lu de livres, vu d’opéras
Tenu de mains, serré de bras
Aimé de corps trempés d’amour
Plein de je t’aime et de toujours

Je me suis bel et bien perdu
A trop vouloir, j’ai rien reçu
A trop donner, sans recevoir
J’ai parsemé sans trop d’espoirs
J’en ai vu tant des continents
De la misère, des opulents
De rouges coulants sur l’horizon
Des fruits juteux à profusion
Poussant au milieu de la nuit
J’en veux encore, j’en paye le prix

Je veux encore savoir des choses
Toujours vouloir offrir des roses
Jouer du piano, de la trompette
Aimer la vie, aimer la fête
Caresser la joue d’un enfant
Qui vient de perdre ses parents
Effacer sur le sable gris
Les dernières traces de ses cris
Qu’on me raconte une dernière fois
La vie, la vie à l’infini…

Christian Goutte




par *Okana* le Jeu 7 Oct - 4:28
Bonsoir quelle belle poésie, j'ai vraiment adoré vous lire,
ce fût un réel plaisir. Il faut aller la où la vie nous appelle. Nicole


 par Myrrha le Jeu 7 Oct - 9:11

Brûler la vie par les deux bouts
Penser juste à "tirer un coup"
Ça peut parfois laisser des traces
Et des remords aussi, hélas.

j'aime beaucoup "toujours vouloir offrir des roses"...
Ne serais-tu pas un grand romantique, au fond?


 par Fugitive le Jeu 7 Oct - 13:01

Je trouve ce poème réaliste, l'homme que tu es avec ce goût
d'encore insatiable a su faire la part des choses et dans ces mille découvertes
 il en arrive à l'essentiel...C'est fort, c'est beau, car se remettre
 en compte est parfois le plus difficile... Moi qui ais eu une
vie de patachon, je me dis qu'au moins aux abords de cette sérénité
 acquise enfin avec l'âge, je ne regrette pas mes amours dispersées,
 et cette folie des corps et des coeurs m'a permis de vivre pleinement ma vie de femme...
Je me reconnais dans tes lignes, j'ai été cette nomade cherchant son étoile,
et ce but ultime enfin atteint me permet d'être apaisée auprès
de celui qui est mon dernier tourment mais aussi l'amour que j'ai tant espéré...Baisers



 par dune le Jeu 7 Oct - 13:53

Bonjour, je trouve votre poème fort beau, et je suis admirative de la compréhension
 dans la réponse que vous a fait Fugitive...Moi qui n'ais connu que les déception,
j'ai mis ma vie entre parenthése de peur de souffrir encore..Bravo

Dune

 par printemps d'avril le Jeu 7 Oct - 20:30

Et bien moi je dois avoir une de ses peurs, car je n'ai plus
 jamais trouvé de compagnon depuis 20 ans !! C'est fou non ?
ET c'est triste aussi...tout ce temps à attendre qu'il revienne,
ça en est ridicule et pourtant c'était l'homme de ma vie !!


Beau texte, belle réflexion !

 par Mystic le Ven 8 Oct - 17:33

A trop aimer parfois on en perd l'essentiel, on en perd l'essence
 (les sens) du verbe aimer, merci pour tes vers remplis de verités...... 


ps: si tu es ok je te le prends pour le mettre
 sur mon blog en signant de ton pseudo biensure ;)


 par *Okana* le Dim 10 Oct - 7:50

Je sis d'accord avec vous, les femmes sont libres et disponibles
 lorsque la tentatio est trop forte et la demande
avec les roses est difficile à refuser. Bisous Nicole.


 par dune le Sam 16 Oct - 13:04

Garaison si je repasse ici c'est que certaines remarques m'interpellent..
.On prête aux hommes bien des défauts, et l'inconstance due
à une envie frénétique de sexe nous fait faire un mauvais amalgame..
.Moi je crois qu'en amour tout est permis. Je m'explique. On a tous
et toutes, à un moment donné, connu cette faim de plaisirs et toutes
 les formes recherchées pour les assouvir. Les femmes sont c
harmeuses, sensuelles et usent de cela pour attirer les mâles..
.Donc elles ont leur part dans l'attitude que l'homme adopte ensuite...
 Ce serait trop facile de se faire passer pour des oies blanches
alors qu'on a allumé le feu.. Oui l'homme a "mauvaise réputation "
mais à qui la faute ? Ne dit on pas "l'homme propose et la femme dispose"!

Fugitive nous dit " avoir mené une vie de patachon" pour autant
elle ne regrette rien et est à présent heureuse
avec celui qu'elle a tardé à découvrir après bien des aventures...
Donc, femme ou homme sont à égalité côté sexe pour moi...Match nul...Bisous à tous

Dune