Amoureux




Des bouts de laves brulantes
Perlent de mon cœur incendié
Dans une aubade errante
Pour un vieil homme usé

On les croit disparus
Les délices de l'amour
Magnifiques avenues
Peuplées de troubadours

Je suis la souffreteux
De ce mal absolu
Oui je suis amoureux
Et je n'y croyais plus

Elle m’attire, elle m'aimante
Et mes pensées s'enlisent
Belle et délicieuse  amante
Mon unique convoitise

Douce destinée qui m'étonne
Mon automne s'éternise
Et quand nos corps  fusionnent
D'un coup, les tracas s'enlisent

Comment à t'on si mal?
Sentir son amour en chagrin
On rêve tous d'un idéal
Qui peut sembler enfantin

Dois-je lui dire merci?
De faire revivre à nouveau
Ce cœur battant mais rassis
Qui doucement filait à l'eau

Christian Goutte