Décor immense



Entrer dans un décor immense

Disait une chanson de mon enfance
Elle parlait de scène et de danse
Revient un visage lorsque j’y pense

On vit des moments intenses
Qui filent sans laisser d’adresse
Entrer dans un décor immense
Et ce goût sucré qu’il nous laisse

Elle serine dans mon inconscience
J’entrevois une main dans des cheveux
Une porte qui s’ouvre sur un silence
Une femme gênée, un homme heureux


Entrer dans un décor immense
Et alors qu’est ce que ça peut faire?
Si c’est une chambre, un pas de danse
Un frisson qui unit la nacre et le fer?

Des yeux clos au milieu d’une chanson
Pénombre heureuse d’un décor immense
Ces deux cœurs qui battent à l’unisson
Dans la plus parfaite des innocences


Qu’importe le lieu, le moment
Je me souviens de tout absolument
De la chanson, de son refrain
Et de la moitié d’son cœur dans ma main

Christian Goutte