Et on bascule


On n'le voit pas venir

L’immonde quotidien
Y à plus d’avenir
Et on le sait bien

La pluie tombe
Sinistre et sombre
On est qu’une tombe
Un petit bout d’ombre

On évoque la haine
Puis on semonce
L’unique âme en peine
Cède et renonce

Elle se détache un peu
On n'fait pas attention
On se croyait heureux
En étant amoureux

Mais moins de gestes
De mots doux aussi
Finies les caresses
Ou juste pour lui

On tremble ,on frissonne
En brisant nos chairs
Mais rien ne résonne
Tout est bien clair

On n’y arrivera pas
La vie qui recule
Le rose trépas
Et on bascule…

Christian Goutte