En boucle



Les deux chansons sur le même disque
Se suivent et se complètent
Dès que j’entends leurs musiques
Tourne tourne ma pauvre tête

Me revient alors un visage
Auquel je dis les mêmes choses
Que partout à travers les âges
Le cœur résiste si la raison dépose

Que cette peau sous mes caresses
Une barrière entre ton âme et moi
Ces chansons parlent sans cesse
D’une femme qui m’aime et qu’à pas l’droit

Elles parlent aussi de promesses
Et de ce qui en reste à la fin
De cet amour qui nous délaisse
Et de ces combats si vains

Elles disent aussi qu’on restera
Jusqu’à l’ultime bout de ses peines
L’ami, l’amant, comme elle voudra
Et ce, quoiqu’il en advienne

Ces deux chansons parlent d’espoir
D’avoir été et de renaître encore
Dans le cœur de celle qui un soir
Vous fît admettre que vous aviez tort

Qu’le seul amour, l’unique, le vrai
C’est avec elle qu’il fut vécu
Qu’l’a moindre larme trait pour trait
Evoque pour vous la même issue

Les deux  nous disent et c’est pas rien
Que tout s’éteint, rien se termine
Qu’on n’veut jamais lâcher cette main
Qui dans la nuit nous illumine

Elles nous disent surtout et enfin
Que rien n’se perd, rien ne s’égare
Qu’on est tous la moitié de quelqu’un
Et que jamais, il n’est trop tard

Christian Goutte