Il faudra bien 



On la voyait si belle, si douce

Qu'elle ne cesserait jamais
Et qu'avril devancerait mai

Que pas un seul de nos pouces
N'arrêterait ses délices
Nos envies et nos vices

Et là devant la lune rousse
On abandonnerait pour toujours
Ces pendules que l'on parcourt

On s'habitue à ces frimousses
A nos enfants, petits et grands
En oubliant de rendre les gants

On croit que l'eau sur la mousse
Coulera toujours et encore
Sur un rêve qui nous endort


Ces utopies que l'on détrousse
Se vengent et nous rappellent
Que personne n'est éternel

On quitte un monde et ses secousses
Pour un autre qu'on connaît pas
Et qui s'approche, sinistre et las

Mais pour qui coule l'eau des sources?
Pour quel amour et quelle conquête?
Pour quel amour qui nous regrette?

A quoi bon appeler à la rescousse?
Nos Dieux, nos gris-gris, nos croyances?
Inutiles aveux de nos impuissances

Quelle est cette vanité qui nous pousse?
A récuser la plus parfaite des évidences
La musique s'arrête en même temps que la danse

Christian Goutte





 par Révolte Éphémère le Ven 5 Mar - 16:29
... oui c'est une évidence...

magnififique !

je n'ai pas d'autre mot....

Lyse

par nykhol le Dim 7 Mar - 10:26
Le mouvement hypnotique de l'eau
d'un ruisseau, entraîne nos idées
vers des lendemains qui n'existeront
peut-être jamais.

Mais, ce rêve liquide nous est
nécessaire puisque l'avenir nous
est caché.

Très belle poésie qui nous laisse
un arrière-goût d'éden....

par Ouaismaihabaie le Mer 10 Mar - 12:07
La vraie faux et le faux vrai... wait and see. 

 

ps: quelques vers qui accrochent et qui perturbent
 un peu la limpidité de cette belle eau. ;)

par Fugitive le Mer 10 Mar - 16:18
Dans l'incessante ronde de la vie, les flux des
 espoirs croisent ceux du désespoir.
Mais le temps apaise bien des peines et telle
 la marée qui vient baigner la grève,
 nos sentiments voguent au fil de
 l'eau de l'espérance..
Ce qui est vrai devient leurre,
 ce qui n'était que mensonge apparaît comme
une vérité sans fard...Quoiqu'il puisse, y avoir
 notre reflet se noie dans les eaux
 comme les rêves dans l'incertain...Bisous


 par dune le Mer 10 Mar - 17:40
Moi aussi j'apprécie cette façon de voir se
 dérouler la vie comme de l'eau changeante...Bisous
Dune