Indy

(Acrostiche
)


Innocente compagne au regard malheureux
Noyé dans celui de ta maman, ta maîtresse
Délicieuse gamine d'un bayou de Bayeux
Y’aurait il après tout qu'une vie de caresses ?
Fille d'une photo aujourd'hui disparue
Impayable clébarde au regard langoureux
Longues siestes peuplées de rêves heureux
Larmoyant parfois sur des mamans revenues
En montant l'escalier tu gémis quelquefois
Docile silhouette tu léchouilles des doigts
Espérant secrètement un petit gâteau salé
Donne-nous encore un peu de ta chaleur
Indolente dormeuse aux poils chamarrés
Aux lueurs de l'aube tu sors de ta torpeur
N'écoutant que la voix d'une gamine délurée
Ecoutant que le son de ton cœur fatigué

Christian Goutte