L'actrice déchue



Les rideaux de province s’ouvraient sur des salles pleines
Toutes ces dates de tournées aux endroits différents
Quand les bulles de champagne cachaient une âme en peine
Le strapontin quelconque d’une travée de devant

La pièce était si bien, elle durerait cent ans
L’affiche montrait une femme qui fut sûrement très belle
Au milieu de la troupe, le soleil rayonnant
Nous persuadant sans peine de l’histoire bleu-pastel

Le récit mystérieux de ces amours qui durent
D’un texte qui écrit qu’on ne s’est pas trompé
Et si les portes claquent sur de petites griffures
On n’abandonne jamais un serment déposé

Elle n’a pas vu s’enfuir ce talent qui vieillit
Sait-on jamais vraiment ce qui attire les foules?
Ne voyant que ces salles et ces publics acquis
Sans penser au talent et au temps qui s’écoule

Le compagnon de scène, devenu d’infortune
Lui soufflant demi-mot sa tirade oubliée
Et passant juste derrière sans la moindre rancune
Laissant pour elle encore les vivats déchaînés

Les théâtres ont fermés et les scènes sont vides
Seules restent les odeurs, les échos disparus
Ces hôtels désuets et leurs chambres humides
Les photos d’un passé auquel on ne croit plus


On l’a vu récemment aux confins d’une ville
Ánonner sans y croire des vieux mots d’autrefois
Quand un cœur fatigué est un cœur qui vacille
Il appert que d’y croire est ardu quelque fois

Christian Goutte


MessageSujet: Re: L'ACTRICE DECHUE   Jeu 27 Sep - 12:36   
Une histoire bien racontée et ecrite avec talent


   
MessageSujet: Re: L'ACTRICE DECHUE   Jeu 27 Sep - 16:16
une très belle histoire !


   
MessageSujet: Re: L'ACTRICE DECHUE   Ven 28 Sep - 7:35
Un bon thème, un bon poème, sur un sujet touchant et classe en même temps...

   
MessageSujet: Re: L'ACTRICE DECHUE   Ven 28 Sep - 16:03   
Un poème triste et nostalgique.
Il est dur pour un artiste d’être dans l’impossibilité de travailler.
La salle, le public c’est sa vie, sa raison d’être.
Trop d’étoiles se sont éteintes de cette manière, dans le silence et l’oubli.

Merci pour ce beau poème.

   
MessageSujet: Re: L'ACTRICE DECHUE   Ven 28 Sep - 17:16

Une " grande " a chanté : " je voudrais mourir sur scène " et pour cause, ce titre traduit bien sa pensée...

Mourir sur scène, permet de ne pas tomber dans l'oubli...tout comme Molière, il me semble.



Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par nykhol le Dim 28 Fév - 17:35
Les actrices déchues sont comme
les vieilles personnes qui anonnent
par habitude les échos d'antan, se
croyant toujours sur le devant de
la scène et ne voyant plus jamais
se lever le rideau du temps.

Bel écrit, bien ressenti.


Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par §uccubu§ le Dim 28 Fév - 21:54
de très jolis mots, de belles images et une lecture pleine d'émotion.....

merci..............


Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par dune le Lun 1 Mar - 16:44
La veillesse qui peu à peu transforme les plus belles images en souvenirs fanés...
Mais malgré tout la vision d'une beauté qui pour un court passage sur cette terre
 illumina les coeurs...Belle poésie nous faisant suivre ce parcours qui va du beau à l'impossible rêve...Bisous



Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par kajak le Lun 1 Mar - 17:33
Il y a chez les gens de spectacle une dimension de l'ego très développée.
Combien d'ailleurs ont dit vouloir mourir en scène...


La vie n'est-elle pas elle aussi un grand théâtre et ne sommes pas nous mêmes
 un peu de ces acteurs qui vibrent au lever de rideau.


Un texte portrait bien brossé.

Jacques



Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par Fugitive le Lun 1 Mar - 17:47
Ton poème me fait penser à la chanson de Serge Lama "la chanteuse à 20 ans"..
.Vous peignez tous les deux un portrait intimiste de l'avancée de l'âge sur des être fragilisés
 par un métier à contre temps...Et c'est bien...Bisous ami



Re: L'ACTRICE DECHUE

Message par haveatares Aujourd'hui à 16:10
Après un tel panégyrique, que puis-je
ajouter, des rimes plates qui tomberont
comme des patates dans un champ
déjà ensemencé ?

Une telle délicatesse d'écriture chez
un homme me surprend toujours.
Continue pour notre plus grand plaisir.