La balle et l'étui



Si tu trouves le fusil

La balle et l’étui
L’enverras-tu au paradis ?

Et vas-tu supporter
Cette beauté décédée
Que tu as tant aimé ?

Que diras-tu aux enfants
Dont tu as tué la maman
Devant ce corps gisant ?

Que vas-tu faire désormais ?
La vie que tu rêvais
A du sang dans le blond défait

Tu vas te rendre évidemment
A moins que courageusement
Tu te tues un peu avant

Si tu décides ce que je crois
Tu regretteras milles fois
Ta douce vie d’autrefois

Je peux te fournir les photos
Pour les  accrocher côté recto
Sur les murs de ton cachot

J’irai te voir dans ta prison
Ou tu passeras cent saisons
A méditer ta déraison

Tu as cru en te trompant
Qu’elle avait un amant
Qui l’aimait de temps en temps

Si tu trouves le fusil
Oublie ce que j’ai écris
Ne lui enlève pas la vie

Christian Goutte