La vie s'en va....




Inattendue comme souvent

 Elle coupe les fils sans coup férir
 Même si on se dit qu'on l'attend
 Pour préparer des souvenirs

C'est une lettre, un coup de fil
 Auquel on ne s'attend pas
 Et tout d'un coup la vie défile
 De notre enfance à son trépas

Rien ne pourra y changer
 Ni vos larmes, ni vos sanglots
 Vous êtes celle qui devez rester
 Et qui choisira les mots

Vous vous souviendrez de tout
 Des colères, des câlins aussi
 Toutes ces choses misent bout à bout
 Qui font du coeur, un coeur meurtri

C'est des vacances à la montagne
 Ou des colos de solitude
 Quand le papa de Bretagne
 Manquait plus que d'habitude

Rien n'est fini, tout recommence
 La vie s'en va et alors?
 La musique part, reste la danse
 Sous les flonflons d'un val d'Armor

La vie s'en va nous laissant là
 Et l' indicible ne mourra point
 Ta vie, l'amour, les aléas
 Il les regardera de loin

Ils sont mille ou bien deux ou trois
 A te soutenir et à t'aimer
 Mais rien entre lui et toi
 Ne saura plus vous séparer

La vie s'en va, il le faut bien
 Nous manquent alors quelques baisers
 La vie s'en va on le sait bien
 Et elle kidnappe nos adorés

Christian Goutte