Les mots d'avant



Les mots d’avant ce sont les mots qu’on entend plus

Disparus corps et bien ils me disent encore
Que les amours sincères dans lesquels j’avais cru
Désarment à jamais  le cœur qui battait fort

Ces mots heureux qui m’ont donné le goût de toi
Qui m’ont fait renoncer sans que j'regrette rien
A cette vie dissolue, à l'abandon de soi
Quand la moitié d'un cœur prit la moitié du mien

Tous ces mots de novembre qui arrivaient le soir
Sentant  le champagne, les rendez-vous à venir
Et quand la nuit tombait mon cœur criait victoire
Sachant que loin là- bas ton âme allait s’offrir

Mais les mots un matin disparaissent et se fanent
Et sont infidèles à ne plus croire en eux même
Et la bouche si belle d’où ils naissent et émanent
Se taritpeu à peu à ne plus  dire je t’aime

J'étais de ces belles rimes le fidèle valet
Me baignant de ses mots, ne vivant que pour eux
Se moquent-ils en secret de l’idiot, du benêt?
Des âmes défaites quand vient le temps des adieux ?

Réécris-moi quelques lignes, redonnes-moi des mots
Ceux là même d’avant qui finissent par toujours
Ils sont pour moi tu sais bien mieux qu’un cadeau
A quoi bon que cœur batte, s’il bat sans  ton amour?

Christian Goutte