Mentir et te perdre



Longtemps cet instant m'a fait peur
Pensant qu'il briserait mon cœur
Persuadé naïf tes phrases sibyllines
Comme un avenir que l'on dessine

Plus vives tes lèvres ont devancé
D'un instant l'intime de tes pensées
Je me croyais le centre d'un monde
Qui vient de s'éteindre en une seconde

Vérité que l'on dit et qui assassine
Triste vérité qui tue et chagrine
Mentir, oh oui mentir en épargnant
Ceux qu'on aime, femmes ou amants

Répondre au désir, à l'envie de l'autre
Passer pour être le pire des apôtres
Mais où est cet amour qui pardonne?
Que devient ce sourire qui rayonne?

Me laisseras-tu savoir où tu vas?
Que sera ta route, qui seront les bras ?
T'ai-je fais perdre un bout de ta vie?
Regrettes-tu les mots que tu m'as dis?

Le banal d'une histoire qui se termine
Pour un aveu de choses que l'on devine
Ai-je eu raison de te le dire?
Ai-je eu raison de te faire souffrir?

Christian Goutte