Mon intime ennemie




Ca fait longtemps déjà que tu me tournes autour

En essayant d’user d’la souffrance que j’endure
Et même si tu sais qu’elle empire tous les jours
Et que mon cœur fatigué grelotte sous les gelures

Je connais tes façons, quelquefois légitimes
De rendre coup pour coup les blessures de la vie
Mais si je veux me garder encore un peu d’estime
Je sais que tu resteras  mon intime ennemie

Souvent des fois, fatigué, je te donne raison
Quand tu me forces à penser aux actes inexcusables
De ces amours anciennes devenues trahisons
Et toutes ces choses que l’on sait impardonnables

Tu es tentante c’est vrai, ton regard  bien joli
Quand il reflète macabre les souvenirs d’avant
Tu les oppose, pas bête, à ce p’tit cul  démoli
Sous les coups de butoir de menteurs amants

Mais je ne te céderai pas, je sais que tu insistes
Tu as été souvent si près de m’entraîner
Et que t’es dans le vrai, les mensonges persistent
Toujours et encore jusqu’à m’humilier

Tes bras sont ouverts pour l’éternité
Mais au bord d’une falaise ou du fond d’un abîme
Tu ne feras pas de moi un disciple ajouté
A jamais tu seras mon ennemie intime

Christian Goutte