'Où que je sois




Où que je sois six pieds sous terre

Dans mon pays ou dans le tien
Où que se trouve mon cimetière
Je retrouverai le chemin

Pas question de me passer de nous
Mon corps périt, mon âme s’envole
Et sème de tous petits cailloux
Comme sur le chemin de l’école

Fantôme aimant je le serai
Je ne veux pas que tu m’oublies
Je sais que souvent tout t’effraie
Ne crains pas l’amour de ta vie

Les mots jolis que tu ignores
Te diront qu’il s’agit de moi
Qui reviens pendant que tu dors
Près de ton ancien lit de bois

Il y a des photos de moi vivant
Quand de la peau couvrait mes os
Quand on rigolait en s’aimant
Chanceux de nous trouver si beaux

Les esprits n’ont point de chagrin
Je te verrai aimer quelqu’un
Le serrer, lui prendre la main
Et de l’aimer jusqu’au matin

Je ne pourrai rien dire bien sûr
Juste pleurer l’amour perdu
Étant voyeur dans mon murmure
De l’amour mort et disparu

Depuis Toulon à je ne sais où
Patient, je ferai le chemin
De la douce chaleur de ton cou
Jusqu’à la douceur de tes mains

Christian Goutte