Pique-nique puant

 

Je devais avoir 3 ou 4 ans, nous étions allés pique-niquer avec la 2 CV de mes grands parents maternels dans une campagne proche de Paris.
La deuche était pleine à ras bord, rien ne manquait et nous arrivâmes dans un petit coin sympa au milieu de nulle part.
En attendant que la nappe soit étalée et que le repas soit prêt, je m’esquissais silencieusement avec mon frère pour visiter les proches alentours.
On arriva devant une sorte de fosse sur laquelle il y avait des dizaines de bottes de paille et bien évidement je ne pu m’empêcher de sauter dessus. Au début tout alla pour le mieux mais tout d’un coup…plouf, je tombais dans un lisier nauséabond dont j’ignorais tout à fait l’existence. Mon frère du haut de ses six ans courut rameuter les adultes qui arrivèrent catastrophés !
Finalement mon grand-père arriva à me sortir de ma position inconfortable et me sorti, puant de cette maudite mare.
Les bottes flottaient sur le lisier, quand je suis tombé au fond de la mare, elles auraient pu tout à fait me recouvrir, merci à mon frère adoré de m’avoir sauvé la vie. Du coup, on me nettoya au Vittel et mon frère partagea le vin que l’aïeul avait pris pour lui !
 

 
Christian Goutte