Si c'était celle



Je t'ai revue ces derniers temps

Par mémoire, pour services rendus
Toi qui m'adore depuis mille ans
D'une passion quasi absolue
Mais la vie n'est pas si facile
Et refuse les chants de concert
Mon cœur s'est perdu en exil
Contre ça tu ne peux rien faire
J'élude, je donne le minimum
Comme ci j'étais là par hasard
Un condamné, le verre de rhum
Certains oiseaux arrivent trop tard

Ah si seulement tu étais celle
Qui me sonne, me bipe, m'interpelle
Tu imagines les étincelles
De mes neurones en ribambelle

On fait du mal sans le savoir
J'ai toujours cru que tu n'savais pas
Dans ce sinistre corridor noir
J'ai souvent entendu sa voix
T'ai-je  parlé de ce briquet?
Qui sous la couette brûlait mes doigts
Montrant la vue d'un corps parfait
Pendant que tu rêvais de moi
Je suis revenu ces derniers temps
Pour du blanc qu'on remet dessus
Sans repeindre ton espoir d'avant
Je sais que tu dois être déçue

Mais simplement tu n'es pas celle
Qui tord mon cœur, elle est si belle
Elle est ma vie,ma tourterelle
Linaliénable jouvencelle

Comme les enfants dans les écoles
Qui tintamarrent sans le savoir
Ce n'est pas toi ma tendre idole
Je sais que tu as pu le croire...
Je t'ai vu en copine, en sœurette
J'ai cru que pour toi c'était du kif...
J'ai dû être un peu malhonnête
Pour mériter certains coups de griffes
Je t'ai parlé ces derniers temps
Mais je la vois dans la nuit noire
Je me souviendrai pour longtemps
De mes yeux ouverts tard le soir

Dommage que tu ne fus pas celle
Qui me tue et m'ensorcelle
Ma rancunière, ma petite rebelle
Dommage, vraiment, tu n'es pas elle...

Christian Goutte