Toute une vie dans une voiture



On est parti au crépuscule
Sans savoir ce qu'il adviendrait
Avec un petit pécule
Entre valises et balais

Bien longue serait notre route
Si longue qu’on n’y croyait pas
Nos vies alors n'étaient que doute
Et le moral tombé bien bas

La nuit arriva avec la pluie
Rendant malade l'automobile
La ville rose comme un oubli
Berça nos cœurs immobiles

Perdus au milieu de nulle part
Transis de froid et de sommeil
Le matin surgit dans le brouillard
Comme un navire qui appareille

Mais loin encore était la mer
Si long encore était le chemin
Comme un bout de chêne vert
L'auto trembla entre mes mains

L'espoir renaît la vie aussi
Le soleil de la Garonne
Rendit le périple adoucit
Au milieu des vignes gasconnes

Dans le miroir du pare-soleil
Les bagages entreposés
Nos vies soudain si vieilles
De ces souvenirs entassés

Un voyage peut cimenter l'amour
Rendre les choses un peu plus sûres
L'océan apparut dans un dernier détour
Et toute notre vie dans une voiture

Christian Goutte