A jamais jeunes



Je pensais l’autre jour à Kurt Cobain

Et a ceux qui comme lui moururent très vite
Les existences courtes mais oh combien pleines
Hasard des naissances et de la vie qu’on hérite

On ne verra jamais les rides de Lady Di
Ni la vieillesse de Jones, Lennon ou Fournier
Pas de quarantaine pour Patrick ou Amy
Coluche et Le Luron, jeunes pour l’éternité

Gilles,James et Ayrton en voitures fatales
La belle Marilyn à jamais statufiée
Comment aurait grandi Grégory Lemarchal ?
Si la maladie ne l’avait kidnappé .

Les refrains de Claude François sont immortels
Comme le sourire de Françoise Dorléac
Mike se jeta une première fois d’un hôtel
Avant de tuer finalement ses nuits insomniaques

Hendrix et Marley sont dans un panthéon
Avec Janis Joplin et une guitare acoustique
Que seraient devenues Romy et Pauline Lafont ?
Balavoine et Berger sans leur mort médiatique ?

J’ai cru que ma liste était exhaustive
Mais j’ai oublié Freddy et les Pascale
La mémoire fut un instant sélective
On oublie certains noms sans penser à mal

Ils sont morts en pleine gloire à jamais vénérés
Tares et défauts finalement disparus
Ne restent que des chansons, des souvenirs envolés
Films ou photos que nous avons défendus.

Christian Goutte