Road book
Mots:183  Intro:17 sec  Durée:3.07  Année:1985
Concert: 87-89


D'abord tu sors de ta mère.
Tu descends, tu descends.
Très fort, le coup des lumières.
Tu descends, tu descends.

Itinéraire obligé,
C'est comm'un rallye fléché.
Du lever au couchant,
Tu descends, tu descends
Pour finir allongé
Sur des sables mouvants.

Après, tu suis des couloirs.
Tu descends, tu descends.
Très fort, le coup du hasard.
Tu descends, tu descends.

Le chemin des écoliers,
Cette impression de tourner
Du lever au couchant,
Tu descends, tu descends
Pour finir allongé
Sous des fleurs et du vent.

Un jour, ton piano prend l'eau.
Tu descends, tu descends.
Très fort, le coup du repos.
Tu descends, tu descends.

Assis sur le bas-côté,
Tu vois les autres passer,
Du lever au couchant,
Tu descends, tu descends
Pour finir allongé
Sous des gazons brillants.

Enfin tu deviens léger.
Tu descends, tu descends.
Très fort, le coup du viager.
Tu descends, tu descends.

Itinéraire étoilé,
Cett' impression de voler,
Du lever au couchant
Tu descends, tu descends
Pour finir oublié
Sous des fleurs et du vent.

D'abord tu sors de ta mère.
Tu descends, tu descends.
Très fort, le coup des lumières.
Tu descends, tu descends.

Itinéraire obligé,
C'est comm' un rallye fléché.
Du lever au couchant,
Tu descends, tu descends
Pour finir allongé
Sur des sables mouvants.


(Michel Sardou/Michel Sardou et Jean-Loup Dabadie)