Sature
Mots:115  Intro:20sec  Durée:2.47  Année:2006


Qu’on se sature
De couleurs et de pleurs
Qu’on se douche
De nos douleurs
Puis qu’on s’éponge
Qu’on se sèche avec nos bouche
Avec nos songes
Qu’on fasse craquer
Nos ossatures
Et sauter point par point
Nos agrafes nos sutures

Qu’on se sature
De mots inusités
De gestes inadéquats
De nos yeux qui nettoient
Les pensées crucifiées
Par la pensée des autres
Ces désirs ordinaires
Qui parfois prennent l’air
D’être les nôtres
Par peur de démesure
Qu’on se sature
Qu’à l’infini on s’enlace
Même si c’est torture
Qu’on se satisfasse
Assidus sous
Toutes les coutures
Nos cris de cristal purs
Diront la solution
L’exact endroit de la rupture
Le point précis de la fusion
Ou se déforment nos structures

Qu’on se sature
Comme on se noie
Et puis qu’on voie
S’il existait une ouverture
Vers de sublimes aventures


(Daran/Pierre-Yves Lebert)